Affiche Intourist de 1939 publiée à New York, auteur inconnu : "Intourist map of the Soviet Union showing principal transportation connections".
©CC - ©Wikimediacommons/raremaps.com

Une soviétisation des mers ? Voyages, propagande et trafic d'armes entre la France et le pays des Soviets (1920-1940)

Carte blanche à l'Institut d'Histoire du Temps Présent (CNRS, laboratoire Identités, Cultures, Territoires - Université Paris-Diderot)

L'URSS est un empire continental plus que maritime avant 1940. Mais les mers restent malgré tout un espace de propagande privilégié des grandes puissances. Il en va ainsi pour l'espace soviétique. Les eaux transportent en effet une partie des voyageurs, des armes pour l'Espagne et sont aussi les lieux d'un militantisme spécifique organisé par l'Internationale communiste (Internationale des gens de la mer). Les ports et les rivages soviétiques sont exploités à des fins économiques et touristico-politiques (croisières et tourisme balnéaire sur les rivages de la mer Noire ; pétrole de la mer Caspienne), et idéologiques (inter-club de marins, expéditions arctiques). En France, ce phénomène a pu nourrir des polémiques (naufrage de Raymond Lefebvre en 1920). Il a pour conséquence la surveillance des navires et la peur de la soviétisation des militants.

Affiche Intourist de 1939 publiée à New York, auteur inconnu : "Intourist map of the Soviet Union showing principal transportation connections".
©CC - ©Wikimediacommons/raremaps.com
INSA
3 Rue de la Chocolaterie - 41000 Blois