La redécouverte des observatoires astronomiques de la Marine à Nantes et Lorient

Carte blanche à l'Université du Temps Libre de Blois

Au cours des XVIIIe et XIXe siècles, des observatoires astronomiques sont progressivement créés dans les principaux ports transocéaniques, avec pour but d'offrir des solutions au problème de la détermination de la longitude en mer. En France, ces établissements sont installés principalement dans les ports de Marseille, Brest, Toulon, Rochefort, Nantes, Lorient et Cherbourg.
Progressivement abandonnés au cours des années 1910, ces observatoires sont rapidement tombés dans l'oubli jusqu'au début des années 2000. À Lorient et à Nantes, la redécouverte de ces observatoires, dont les bâtiments subsistent toujours, suscite un grand enthousiasme auprès d'un large public désireux de mieux comprendre les techniques anciennes de navigation.

INSA
3 Rue de la Chocolaterie - 41000 Blois