La gestion des ressources halieutiques

Les espaces marins, à l’exclusion des eaux côtières régies par la notion d’espace maritime en droit international, sont en grande partie constitués d’espaces ouverts qui n’appartiennent à aucune nation et à aucun peuple en particulier. C’est un bien commun que l’humanité a toujours sollicité pour y prélever des aliments.
Mais aujourd’hui, avec le réchauffement climatique et la pollution plastique, la surpêche constitue une des plus grandes menaces qui pèsent sur les océans en raison d’une consommation mondiale de poissons - plus de 20 kg par an et par habitant- en constante progression. Ainsi en 2017 plus d'un tiers des réserves mondiales de poissons étaient touchées par la surpêche, selon l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), contre seulement 10 % au début des années 1970.
Un prélèvement longtemps totalement libre que l’on tente aujourd’hui de réglementer en fixant des règles internationales, des quotas, des moratoires….
Ces mesures sont-elles efficaces, notamment au niveau européen ? Peut-on déjà observer des progrès notables en matière de préservation des différentes espèces de poisson ? Faut-il aller encore plus loin dans la limitation et le contrôle de la pêche ?
L’objet de cette table ronde est d’apporter un éclairage sur ces questions grâce au dialogue entre les intervenants experts du sujet et aux échanges avec le public.

Partenaires

Campus de la CCI
6 Rue Anne de Bretagne - 41000 Blois