Edition 2021 - Le Travail
L’Histoire en débats Conférence
Publié le 19/08/2021
Vendredi 8 oct. 2021 de 17:30 à 18:30 Maison de la magie - Salle de spectacle

Une histoire globale du travail est-elle possible ?

Adam Smith avait avancé l’idée que l’esclavage n’était pas productif et que le capitalisme en aurait eu raison. Si l’argument était politiquement correct, il n’était pas fondé pour autant. L’esclavage américain et colonial a été aboli pour des raisons politiques et morales, alors même qu’il était rentable. Les paradigmes conventionnels de l’histoire coloniale et de celle du travail en Europe dissimulent ces liens entre capitalisme et travail forcé. Les spécialistes du mouvement syndical ou des conventions collectives en France, ou des salariés au Royaume-Uni, ne s’intéressent guère à l’esclavage. Réciproquement, les historiens de l’esclavage ne suivent guère les débats sur l’affirmation des conventions collectives en France, ou sur les salaires et les apprentis en Angleterre. C’est bien l’un des paris de cette conférence que de montrer que l’histoire du travail forcé ne peut se comprendre qu’en lien avec celle du travail libre. Toutes deux ne sont en rien parallèles ou successives, comme si le monde du travail forcé concernait le passé de l’Occident ou ce qui lui est extérieur, tandis que le travail libre caractériserait l’Europe bourgeoise, démocratique et industrialisée. Tout au contraire, travail libre et travail forcé se croisent, se superposent parfois et, le plus souvent, se répondent mutuellement et cela jusqu’à nos jours.

Maison de la magie - Salle de spectacle, 1 place du Château - 41000 Blois