Edition 2021 - Le Travail
Le Salon du livre Table Ronde
Publié le 19/08/2021
Dimanche 10 oct. 2021 de 14:00 à 15:30 Université Site Jaurès - Amphi 1

Le métier des armes à la fin du Moyen Âge et au début de l'époque moderne

Carte blanche aux Presses universitaires François-Rabelais

Il y a vingt ans sortait au cinéma "Il mestiere delle armi" d’Ermanno Olmi. Les spectateurs y découvraient pour la première fois souvent, l’histoire peu connue en France du condottiere Giovanni de’ Medici, double italien du chevalier Bayard. Tous deux étaient parvenus à se tailler une solide réputation à la faveur des guerres qui ravageaient la péninsule italienne depuis 1494. Tous deux y trouvèrent la mort à la fleur de l’âge, fauchés par un coup d’arquebuse. Ces armes démoniaques abolissaient toutes les formes de distinction traditionnelles fondées sur le statut social et la valeur martiale, et l’exercice de la guerre pouvait apparaître désormais comme un métier plutôt que comme une fonction sociale. Si l’expression de « métier des armes » est attestée dans les sources et si son existence a pu sembler évidente au réalisateur italien, elle est loin de l’être au tournant du Moyen Âge et de la Modernité. La pratique de la guerre peut-elle être considérée comme un métier ? Qui sont réellement ces hommes qui, pour avoir choisi la voie des armes, hantent les routes poussiéreuses de l’Italie ? Comment ont-ils fait ce choix de vie ? À quoi les engage-t-il ? Quelles contraintes leur impose ce choix et quels bénéfices en retirent-ils, au contraire ? Au-delà du plaisir et de la gloire, qu’espèrent-ils en fait de privilèges, de carrière, d’enrichissement ou d’élévation sociale ? À l’occasion de la sortie du livre L’énigme Bayard. Une figure européenne de l’humanisme guerrier, Pascal Brioist, Benjamin Deruelle et Laurent Vissière proposent de revenir sur tout le problème de la professionnalisation du métier des armes au crépuscule du Moyen Âge et à l’aube de l’époque moderne.

Université Site Jaurès - Amphi 1, 3 place Jean Jaurès - 41000 BLOIS