Edition 2021 - Le Travail
Le Cinéma Projection-rencontre
Publié le 19/08/2021
Samedi 9 oct. 2021 de 16:00 à 17:30 Les Lobis-salle1

Demi-tarif

Réalisation : Isild Le Besco
Année : 2003
Pays : France
Genre : Fiction

Le premier film d'Isild Le Besco fut une révélation. On découvrait un monde que l'on ne soupçonnait pas chez la jeune actrice de 20 ans et une manière qui saisissait par son urgence. Aucun effet de mode, seulement le récit de trois vies, trois enfants, deux sœurs un frère, une fratrie qui fait corps pour survivre sans l'aide de personne, ni parent, ni adulte, ni ami, ni parrain, ni institution. Isild Le Besco, avec sa caméra qui va partout, filme l’organisation dans la sauvagerie du quotidien urbain que suppose cette existence en bande. Et cela leur va bien. Ils ne se posent pas la question du malheur : pas de place pour gémir, geindre, se plaindre. Pas de vague à l'âme, que du concret, des objets, des actions. Pas d’art, c’est inutile, c’est gratuit. Et pour finir : un film juste, juste un film.

 

Isild Le Besco
En une vingtaine d’années, depuis La Puce d'Emmanuelle Bercot en 1998 qui l’a d’emblée révélée, Isild Le Besco a tourné comme comédienne dans plus d'une trentaine de films, notamment avec Benoît Jacquot (Sade, Adolphe, A tout de suite, L'Intouchable, Dans les bois), Cédric Kahn (Roberto Succo), Antoine Santana (Un moment de bonheur, La Ravisseuse), Jeanne Waltz (Pas douce), Dagur Kari (The Good Heart), Maïwenn (Mon roi) ou François Ozon (Une nouvelle amie). Après deux courts métrages (T'es où ?, Narada), elle se lance également très jeune dans la réalisation et a tourné quatre films singuliers et remarqués, Demi-tarif (2004), Charly (2007), Les Bas-fonds (2010), La Belle occasion (2017). Scénariste, dessinatrice, chanteuse et écrivaine (Un sang d’encre, Frères, S’aimer quand même), Isild Le Besco aime créer de multiples façons.
 

Les Lobis-salle1, 12 Avenue du Maréchal Maunoury - 41000 Blois