Edition 2017, Eurêka - inventer, découvrir, innover
½ journée d'étude
Publié le 22/08/2017
Vendredi 6 oct. 2017 de 14:00 à 17:00 INSA, Salle polyvalente

Autorité, pouvoirs et innovation du Moyen Age à nos jours

Carte blanche à l'Axe innovations de l'IRHIS-université Lille3

Cette rencontre s'inscrit dans la continuité des travaux engagés dans le cadre de l'axe « Innovations » de l'Institut de recherches historiques du Septentrion de l'Université de Lille (IRHIS). Depuis plusieurs années, ce dernier développe une réflexion historique sur les dimensions économiques et politiques, techniques et culturelles de l'innovation appréhendée dans la longue durée. Cette réflexion a permis de mettre l'impératif politique contemporain d'innovation en regard de la prudence voire de la méfiance que cette notion pouvait susciter aux époques médiévale et moderne. Si une telle différence renvoie aux modalités de réception de la nouveauté, qui sont toujours historiquement situées, cette dernière conduit également à envisager la question des instances politiques de sa validation.

Par les changements – voire les bouleversements – qu'elle implique, l'innovation suscite l'intérêt ou la méfiance des institutions politiques, qu'il s'agisse des États, de l’Église ou des groupements professionnels, par exemple. Qu'elle soit économique ou technique, elle renvoie toujours aux conditions de son acceptabilité politique, pour reprendre le vocabulaire actuel. Cette interrogation mobilise certes les considérations maintenant classiques sur le rapport entre savoir et pouvoir et sur l'acculturation du progrès. Mais il s'agit aussi d'insister sur la force des représentations des pouvoirs – pour ne pas dire des mentalités – qui rendent possibles ou non l'accueil de la novation dans une société donnée.

Bien entendu, ce rapport n'est pas univoque et pose en retour la question de l'intégration de cette novation dans l'expression même du pouvoir et de sa pratique. Il faut alors évaluer l'impact de cette implication sur le renouvellement des technologies du gouvernement. De ce point de vue, la part des transferts de connaissances et de pratiques du champ économique ou technique vers le champ politique s'avère essentielle.

INSA, 3 Rue de la Chocolaterie, - 41000 Blois