Antoine CARDI Photographe et historien

Né en 1976, Antoine CARDI est historien de formation. Après plusieurs années consacrées à des activités d’enseignement et de recherche, il devient photographe professionnel en 2008.

Sa pratique photographique, résolument tournée vers la description et l’enregistrement du « réel », articule reportage subjectif et photographie documentaire.

Une attention toute particulière est portée aux éléments banals, vernaculaires, du quotidien, produit d’une époque, d'un lieu, de l’état d’une société. Originellement porteurs de sens, leur utilisation journalière, leur assimilation par les mentalités collectives ou leur dissimulation plus ou moins consciente a contribué à les rendre indifférents au regard, à en obscurcir la signification ou l'origine véritable. Par sa propre subjectivité, le rôle du photographe est de faire remonter à la surface ces différents éléments, d'en faire réémerger le sens.

L'autre direction prise par son travail se focalise, à travers la notion de traces, sur une interrogation des rapports entre photographie documentaire, histoire (un passé objectivé) et mémoire (un passé subjectivé), triade intimement liée par un questionnement sur le statut de la preuve et de la vérité. Entre document et fiction, ses images tentent d'interroger la capacité de la photographie à rendre compte du « réel ».

 Il a publié :

« 1944 . PAYSAGES/DOMMAGES », Paris, Trans photographic Press, 2018 ;

 « Photographie-portrait : Lectures croisées », Cherbourg, Le Point du Jour, 2017 ;

 « Images et paroles d’habita(n)ts », Caen, SNI-Plaine Normandie, 2010 ;

 « Under/construction », Caen, Hypertopie, 2009.

Voir l'article complet