PROGRAMME
Salon du livre Conférence
Publié le 18/08/2020
Samedi 10 oct. 2020 de 18:00 à 19:00 Conseil départemental, Salle Lavoisier

Pierre Vidal-Naquet : un intellectuel dreyfusard

Pierre Vidal-Naquet aura été l’un des plus grands historiens français contemporains. Entré en histoire avec la guerre d’Algérie, il n’aura cessé ensuite d’être vigilant, aux antipodes des gesticulations médiatiques auxquelles est aujourd’hui trop souvent identifiée la figure de l’intellectuel. - Pierre Vidal-Naquet a été cet enfant qui en mai 1944, à l’âge de 14 ans, a vu disparaître à jamais ses parents, déportés par la Gestapo vers Auschwitz. Il lui a fallu une force vitale exceptionnelle pour transformer cette rupture existentielle en pulsion d’engagement, constante chez lui jusqu’à sa disparition en 2006. - Animé d’un souci constant de défense de la justice et de la vérité contre les mensonges de l’Etat, il aura été le dernier intellectuel dreyfusard du XXe siècle. Incarnant un certain mode d’intervention dans la Cité, il a d’abord cherché à faire la lumière sur la disparition de Maurice Audin en 1957, s’insurgeant avec rigueur contre l’usage de la torture en Algérie – prélude à nombre d’engagements ultérieurs. Mais il fut tout autant un rand savant, s’affirmant comme l’un des éminents représentants de l’école d’anthropologie historique qui, avec Jean-Pierre Vernant et Marcel Detienne ou Nicole Loraux notamment, a renouvelé le regard sur la Grèce antique. - Se sentant porteur d’une véritable mission de défense de la justice et de la vérité contre les mensonges d’Etat, il aura été le dernier grand intellectuel dreyfusard du XXe siècle, Il ne cesse dès lors d’épouser toutes les causes qu’il estime justes. Au soir de sa vie, il s’est de nouveau indigné contre l’émergence du négationnisme, pourfendant avec détermination les arguments de ceux qu’il appelait les « assassins de la mémoire ». Taraudé par son identité d’intellectuel français et juif, soucieux à la fois de l’existence d’Israël et condamnant sa politique au nom d’une conscience diasporique, il a vécu sa judéité comme un conflit intérieur. - Sa vigilance nous manque déjà. Revivre son parcours avec sa biographie est une leçon de vie pour le présent.

Place de la République - 41000 Blois