Publié le 25/09/2015

PRIX DU DOCUMENTAIRE HISTORIQUE

PALMARES DU PRIX DU DOCUMENTAIRE HISTORIQUE 2016

Grand Prix

 

HOMELAND, IRAK ANNÉE ZÉRO


de Abbas FAHDEL (2015, 1ère partie : Avant la chute, 2h40* / 2e partie : Après la bataille, 2h54** / Abbas Fahdel / Nour films)
Vendredi 7 octobre à 20h15*, Auditorium de la Bibliothèque Abbé Grégoire [Entrée libre] Samedi 8 octobre à 20h**, Auditorium
du Conservatoire [Entrée libre]
Tourné en 2002 et 2003, Homeland. Irak année zéro propose un regard exceptionnel sur la guerre, observée par le prisme de la famille. Organisé en deux parties « Avant
la chute » et « Après la bataille », le film offre d’abord une plongée dans la famille d’Abbas Fahdel, qui à Bagdad se prépare à la guerre mais conserve un quotidien paisible. Dans ce premier volet se déploient dans un temps long les habitudes, les gestes, la sociabilité. La parole, jusque-là très contenue, se libère véritablement après la chute de Saddam Hussein. Le second volet vainc les frustrations causées dans le premier par l’attente. Ces gens devenus familiers font face à la guerre, à son caractère incommensurable et irréparable. D’un épisode à l’autre, les basculements entre la famille et l’extérieur figent les aspects les plus concrets de ce chaos.
La ville devient un nouveau sujet du film, anéantie par les bombardements et les pillards. Haidar, le jeune neveu du réalisateur, en est le plus beau personnage, qui prend avec enthousiasme et candeur son rôle de passeur dans une ville très vite divisée. Violaine BARADUC, membre
du jury, « Grand Prix » 2015 avec Alexandre Westphal pour À mots couverts.


PRÉSENTATION Laurent VEYSSIÈRE, membre du jury, Mission du Centenaire de la Grande Guerre

 

Mention spéciale

 

LA NUIT S’ACHÈVE


De Cyril LEUTHY (France, 2015, 1h40, The Kingdom, Kepler22 Productions, Saphina)
Vendredi 7 octobre à 21h, Auditorium du Conservatoire [Entrée libre]
Un fils qui cherche son père. Un père qui retrouve son enfance. Un amant en quête d’un grand-père caché et l’Algérie, celle d’hier et celle d’aujourd’hui. Avec une approche documentaire où souffle le vent de la fiction, le film trace plusieurs lignes, cherchant ainsi à capter quelque chose de pas si fréquent : l’épaisseur de la vie.
La Nuit s’achève, encore un film exceptionnel ! Construit autour du roman familial, le réalisateur Cyril Leuthy (Femis) effectue un voyage en Algérie pour découvrir les racines de son père, au Kouif, ville de l’est du pays et ancien centre minier où cette famille avait vécu pendant 4 générations. Ils sont accompagnés par l’ami du réalisateur dont le grand-père était algérien. Le film réussit à exprimer la tension du coming-out impossible. Film hommage (au père, au frère) axé sur l’exploration politique de l’intime, il présente la grande Histoire, tout à fait dérangeante, par des témoignages orchestrés par la personnalité poétique et désenchantée du réalisateur. MK2.com


PRÉSENTATION Cyril LEUTHY, réalisateur.

 

 

 

 

 

PALMARES DU PRIX DU DOCUMENTAIRE HISTORIQUE 2015

Grand Prix

 

A mots couverts de Violaine BARADUC et Alexandre WESTPHAL (2014, 88 min, Les films de l’embellie)

Vendredi 9 octobre à 21h– Auditorium de la BAG  Gratuit

Dans l’enceinte de la prison centrale de Kigali, huit femmes incarcérées témoignent. Elles racontent, vingt ans après le génocide perpétré contre les Tutsi rwandais, leur participation aux violences et retracent leur itinéraire meurtrier. L’une d’elles, par des échanges de messages filmés dialogue avec le fils qu’elle a eu avec un Tutsi…

Présenté par Violaine BARADUC, auteure et Alexandre WESTPHAL, réalisateur

 

Mentions

 

Une jeunesse allemande de Jean-Gabriel PERIOT (2015, 93 min, Local film, Alina film Blinker Filmproduktion – UFO distribution)

Vendredi 9 octobre à 18h30 – Cinéma Les Lobis –

L’or rouge, la bataille du sang de Philippe BARON et Mirabelle FREVILLE (2015, 52 min, Vivement lundi ! / France Télévisions)

Vendredi 9 octobre à 19h45 – Auditorium de la BAG  Gratuit

Un aspect méconnu du débarquement de juin 1944, ce fut la logistique extraordinaire qui permit aux Américains d’acheminer des dizaines de milliers de litres de sang pour les blessés. Au travers du parcours du médecin militaire Herbert Stern, d’origine allemande, le film retrace l’histoire de la transfusion sanguine.

Présenté par Philippe BARON,  réalisateur

 

Souvenirs d’un futur radieux de José VIERA MARTINS (2014, 90 min, Zeugma Films)

Samedi 10 octobre à 18h30 – Grand amphi, Ecole du Paysage  Gratuit

Souvenirs d’un futur radieux est l'histoire croisée de deux bidonvilles qui se sont construits, à 40 ans d’intervalle, sur un même territoire, hors la ville, à Massy, dans la banlieue sud de Paris, Dans les années 60 ses habitants venaient du Portugal. Ceux des années 2000 sont des Roms de Roumanie. Archives issues des actualités filmées et témoignages construisent une mémoire commune des bidonvilles et attestent que l’immigration a une histoire.

Présenté par José VIERA MARTINS, réalisateur

 

Mention spéciale

 

Eau argentée d’Ossama MOHAMED et Wiam Simav BEDIRKAN (2014, 110 min, Les Films d’ici et Proaction Film) - Film disponible en DVD chez Potemkine Films

Une rencontre par le biais des images, celles d’une jeune cinéaste kurde de Homs, et celles d’un cinéaste syrien exilé à Paris, qui monte ce qu’il visionne sur Youtube. De cette rencontre est né un film hors normes, une œuvre protéiforme qui plonge le spectateur dans les affres de la guerre et questionne sa représentation. Et qui fabrique des archives exceptionnelles pour les historiens.