Publié le 04/08/2015

Le Prix Château de Cheverny de la bande dessinée historique

Ce prix récompense le ou les auteur(s) d'une bande dessinée dont la qualité du scénario, la valeur du dessin ainsi que le sérieux de la reconstitution historique auront été appréciés.


 

Lauréat 2018 :

La Déconfiture Seconde partie de Pascal Rabaté Éditions Futuropolis

Ce Prix sera remis le vendredi 12 octobre à 15h à la Bibliothèque Abbé Grégoire, espace Julien Angelier

 

Jury :
Président : Pascal ORY 

Membres: Sylvain GÂCH, Thierry MURAT, Pauline DUCRET, Pierre-Henri GOMONT, Pierre SERNA, Tristan MARTINE et Jean-Noël JEANNENEY.

 

Albums nominés

(par ordre alphabétique d’auteurs) :

Pierre Alary, Mon traître, Rue de Sèvres

Nicole Augereau, Lucie Castel et Grégory Jarry, Voyages en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni, T.1 : Premier voyage, Éditions FLBLB

Steve Cuzor et Yves Sente, Cinq branches de coton noir, Dupuis

Jean Dytar, Florida, Delcourt

Jacques Ferrandez, Le premier homme, Gallimard

Sébastien Gnaedig, Profession du père, Futuropolis

Jacques Goldstein et Alex W. Inker, Panama Al Brown, Éditions Sarbacane

Mikaël, Giant, T.2, Dargaud

Gaétan Nocq, Capitaine Tikhomiroff, La Boîte à Bulles

Clément Oubrerie, Voltaire amoureux, T.1, Les Arènes

Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek, Les oubliés de Prémontré, Futuropolis

Pascal Rabaté, La déconfiture, T.2, Futuropolis

Éric Sagot  et Fabien Vehlmann, Paco les mains rouges, T.2 : Les îles, Dargaud

 


 

Lauréat 2017 :

Pereira prétend, de Pierre-Henry Gomont, Éditions Sarbacane

Après de Nuits de Saturne, Pierre-Henry Gomont nous emmène dans le Portugal de Salazar. Lisbonne, Portugal, en pleine dictature salazariste, fin juillet 1938. Dans une ville enveloppée d'un "suaire de chaleur", un journaliste vieillissant, le doutor Pereira, veuf, obèse, cardiaque et tourmenté, rédige chaque jour depuis plus de trente ans la page culturelle du quotidien très conservateur, le Lisboa. 
Dans cette vie endormie, déboule un certain Francesco Monteiro Rossi… et, de façon tout à fait inattendue, Periera l'engage. Mais le jeune pigiste, au lieu d'écrire les sages nécrologies que Pereira lui a commandées, lui remet des éloges aussi sulfureux qu'impubliables de Lorca et autres Maïakovski, ennemis avérés du régime fasciste. Et là encore, au lieu de congédier ce dangereux collaborateur, le doutor Pereira le garde, se prend peu à peu d'amitié pour lui, puis pour sa mystérieuse et belle compagne, qui se révèle être une fervente combattante révolutionnaire, au service des républicains espagnols. 
Devenue une oeuvre emblématique de la résistance au totalitarisme et à la censure, Pereira prétend raconte la prise de conscience d'un homme confronté à la dictature. Ou quand un homme décide de se battre la plume au poing !


 

Ce Prix sera remis le samedi 7 octobre à 11h30 à la Bibliothèque Abbé Grégoire de Blois.

Jury :
Président : Pascal ORY

Membres: Danièle ALEXANDRE-BIDON, Pauline DUCRET, Sylvain GACHE, Jean HARAMBAT, Jean-Noël JEANNENEY, Thierry MURAT, Pierre SERNA.


Albums nominés

(par ordre alphabétique d’auteurs) :

Barboni et Cinna, Hibakucha, Dupuis

Bedovel et Perma, Forçats, Tome 1 et 2, Les Arènes

Julie Birmant et Clément Oubrerie, Isadora, Dargaud

Désirée et Alain Frappier, Là où se termine la terre, Steinkis

Jean-Michel Dupont et Eddy Vaccaro, Les Gueules Rouges, Dupuis

Fromental et Hyman, Le Coup de Prague, Dupuis

Pierre-Henry Gomont, Pereira Prétend, Éditions Sarbacane

Carole Haurel et Navie, Collaboration Horizontale, Delcourt

Mikaël, Giant, Dargaud

Rabaté, La déconfiture, Gallisol/Futuropolis


 

Lauréat 2016 :

 

EtunwAn Celui-qui-regarde de Thierry Murat Gallisol/Futuropolis

13 juin 1867. Joseph Wallace est photographe à Pittsburgh. Marié à Marjorie, il a deux beaux enfants et son quotidien de portraitiste de notables et de leurs familles, lui assure un revenu confortable. Et pourtant, le voilà dans le train pour Saint-Louis rejoindre une mission d'exploration scientifique qui prendra route vers les immenses territoires à l'ouest du Mississipi, afin de gagner les Montagnes Rocheuses. 
L'expédition, dirigée par le Docteur Walter, est financée par le gouvernement afin d'explorer de nouvelles zones à cartographier et découvrir s'il y a de nouveaux gisements d'or ou de charbon, ou de nouvelles terres à coloniser. Composée des plus éminents scientifiques de la côte Est, Joseph Wallace est là pour photographier les régions traversées. Le voyage devrait durer plusieurs mois. Ce voyage, qui ne sera pas le dernier pour Joseph Wallace, et particulièrement sa rencontre avec les Indiens Sioux Oglalas, va bouleverser sa vie et la pratique de son art… Il va devenir Étunwan, Celui-qui-regarde.


 


 

lauréat 2015 :

 

Ulysse. Les Chants du retour de Jean Harambat, Actes Sud BD

C'est le point de départ de la bande dessinée, qui suit fidèlement le récit d'Homère mais s'interrompt par endroits pour laisser la parole, dans un commentaire vivant, à des penseurs ou à des anonymes. Tous accompagnent la progression d'Ulysse et du récit, jusqu'au combat livré aux prétendants et aux retrouvailles avec Pénélope. "Ulysse est l'histoire d'un homme à la reconquête de soi", nous dit Jean-Pierre Vernant, helléniste réputé : si cet album est le récit du retour d'Ulysse, il constitue également un éclairage sur la signification de ce retour, pour les Grecs comme pour nous-mêmes. 
Ulysse, devenu mendiant, grimpe les collines de son pays natal pour regagner son palais et récupérer sa vie. A ses côtés marchent Lawrence d'Arabie, Jean-Pierre Vernant, Jacqueline de Romilly, Jean-Paul Kauffmann ou encore Othon le bibliothécaire de Vathy, sur l'actuelle île d'Ithaque... jusqu'au dévoilement final.

 

partenaires

Voir aussi