Edition 2017, Eurêka - inventer, découvrir, innover
Cartes blanches Table Ronde
Publié le 22/08/2017
2017-10-05, 17H30 - 19H Château royal de Blois, Salle des conférences

Migrations italiennes et innovations dans la société française : une histoire méconnue

Carte blanche au Musée national de l’histoire de l’immigration

Les migrations italiennes occupent une place centrale et unique dans l’histoire de France en raison de leur ancienneté, de leur permanence et de leur importance numérique. Ce qui frappe surtout, ce sont les apports divers et nombreux des immigrés italiens dans la société française. En effet, parmi la grande diversité sociale de la figure des Italiens, les artistes, les industriels, les entrepreneurs, les commerçants ont investi leurs compétences, leurs savoir-faire et leur capital social et culturel pour marquer par leurs projets des empreintes durables dans la société française. A travers deux exemples issus des secteurs économiques importants, cette table ronde montrera comment les immigrés italiens et leur famille ont activement participé aux inventions et aux innovations qui soutiennent le développement de la France à la sortie de la Première Guerre mondiale. La présence des fermiers dans l'espace rural du sud-Ouest et celle des entrepreneurs dans certains secteurs économiques, fleurons de l'industrie française comme l'automobile, illustrent cette histoire qui s’est banalisée au fil des décennies. Ces présentations aborderont le thème de l'innovation sous l'angle des  techniques et des savoir-faire, mais aussi dans une dimension  sociale et politique (mobilisations syndicales et politiques). Stéphane Mourlane, co-commissaire de l‘exposition Ciao Italia – un siècle d’immigration et de culture italiennes en France qui a ouvert ses portes de mars  à septembre 2017 au Musée national de l’histoire de l’immigration présentera les caractéristiques de l’histoire de cette immigration en France, en insistant notamment sur les contributions des immigrés italiens dans les secteurs industriels de pointe. Dans le monde agricole, Laure Teulières évoquera quelques expérimentations ou  apports effectifs, en relativisera d'autres, et montrera l'originalité des syndicats des travailleurs de la terre et les  consortiums agricoles, etc.). Ces deux interventions pourront mettre l’accent sur les différences entre l’imaginaire construit sur l’immigration italienne à l'époque (entre-deux-guerres) et les effets des mémoires recomposées par la suite et  qui parfois exercent une fonction de mythologie.

Château royal de Blois, 6 place du château - 41000 blois