Edition 2016, partir
Conseil scientifique Conférence inaugurale
Publié le 16/08/2016
2016-10-07, 19h30 - 20h30 Halle aux Grains, Hémicycle

Partir : le propre de l'homme depuis 2 millions d'années

L’Homme est le seul grand singe migrateur. Il appartient à la famille des grands singes hominoïdes qui a connu un immense succès évolutif sur tout l’Ancien Monde (Afrique, Europe, Asie) au cours d’une période appellée le Miocène. Puis un déclin inéluctable. C’est dans ce contexte que plusieurs lignées adoptent la marche debout, d’abord dans les arbres, puis la développent dans des milieux de plus en plus ouverts, comme chez Lucy et les australopithèques ; mais jamais loin ni des arbres, ni de l’eau. Les premiers hommes ou le genre Homo apparaît dans ce contexte vers 2 millions d’années et toujours en Afrique. Très vite, il s’en va occuper l’Europe et l’Asie. Il est le seul capable de s’installer dans des écosystèmes de plus en plus diversifiés et ouverts. Il est de grande taille et jouit d’une physiologie unique qui lui permet de se déplacer sur des dizaines de kilomètres par jour et de pratiquer la chasse à courre ou par épuisement. Aucune proie potentielle n’a eu le temps de s’adapter à ce prédateur d’un nouveau genre. Puis un événement considérable va changer la face de notre planète vers 100 000 ans : l’expansion de notre espèce Homo sapiens depuis l’Afrique, à pied et en bateau. Notre espèce est la seule à avoir posé les pieds partout sur la Terre ; et même sur la Lune.

La prochaine étape annoncée est Mars. Mais cet exploit à venir sera plus technologique qu’humain. On sait où se trouve la planète rouge et c’est une question de temps et de moyen. Le plus grand pas jamais fait par l’humanité date d’il y a 70 000 ans quand des groupes d’Homo sapiens se sont lancés sur des bateaux pour aller par-delà l’horizon ; donc vers l’inconnu absolu : traverser la ligne de Wallace et atteindre l’Australie ... partir.