Publié le 08/06/2016
Mercredi 8 juin 2016,

Le colloque Le Front populaire et le cinéma français

Organisé par le Centre National de l’image animée (CNC) et l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Dans la France troublée des années 1930 (crises économiques à répétition, scandales politiques, montées du fascisme), le cinéma est
l’objet de mutations inédites. Média populaire par excellence, le cinéma devient alors le mode d’expression privilégié d’un engagement politique, pour et par le peuple. Les gauches s’en emparent avec le Front Populaire (1936-1938), produisant et diffusant
des films militants. Vu comme un moyen de « développer le progrès social » (Marceau Pivert), révélateur des conflits entre patriarcat et monde ouvrier, le cinéma dès 1936 capte aussi un certain « air du temps » : foi en la lutte des classes, solidarité et engagement sont les valeurs défendues par les films.

Des historiens, du cinéma ou de la photographie, des spécialistes des archives, reviendront le 8 juin, sur le cinéma du Front populaire. Vous trouverez le détail des interventions dans le programme ci-dessous.