Edition 2019, L'Italie
L'économie Table Ronde
Publié le 06/09/2019
Samedi 12 oct. 2019 de 11:30 à 13:00 Campus de la CCI, L'Economie

Pourquoi et comment les nouvelles technologies vont-elles bouleverser le secteur financier ?

Les innovations exploitant la technologie digitale et appliquées à la finance sont susceptibles de transformer profondément les services, les modes opératoires et la structure du secteur. Les conséquences devraient en être très importantes pour les activités en question mais aussi pour l’ensemble de l’économie. - Il est vrai que dans un passé encore récent les banques ont déjà été confrontées à des évolutions technologiques conséquentes (DAB, paiements électroniques, banque à distance…). Mais la vague des Fintech promet d’être d’une tout autre ampleur parce qu’elle repose sur la convergence de plusieurs sources d’innovations (transmission, stockage et exploitation de données, Intelligence Artificielle…) qui aura des incidences aussi bien sur la production que sur la distribution des services financiers. Donnons en quelques exemples : - - Dans les services de paiements, des plates-formes offrent la possibilité de régler des transactions de façon plus rapide et moins onéreuse que par les circuits traditionnels. En attendant peut-être la possibilité d’effectuer des règlements directs (« de pair à pair ») en court-circuitant les banques. - - Dans les activités de financement les plates-formes de « crowdfunding » peuvent permettre de mettre en relation directe des investisseurs et des demandeurs de capitaux individuels. Ce qui revient à contourner les institutions financières, du moins pour certains types de financements. - - L’utilisation de très grande bases de données (le « Big Data »), ainsi que de systèmes experts capables de les traiter devraient affecter les méthodes de sélection des demandes de financement, mais aussi la gestion d’actifs ou le trading… - Il est aujourd’hui difficile de savoir précisément quels seront les institutions porteuses de ces évolutions : les banques existantes intégrant elles-mêmes les innovations, des néo-banques indépendantes ou liées à des grandes entreprises de réseaux (télécoms, vente à distance, réseaux sociaux…) ? Le modèle de banque universelle qui prévaut actuellement en France résistera-t-il à ces transformations ? - Quoiqu’il en soit le secteur financier va devoir faire face à un bouleversement de ses « modèles d’affaires », de ses modes de production et de distribution, du nombre et de la structure de ses emplois… Ce qui interroge notamment sur ce que l’on peut en attendre en termes de prix et de qualité des services. Ce qui pose aussi des questions sur sa stabilité et sur les modalités de sa régulation. Cette session, qui réunit plusieurs des meilleurs experts français sur ce sujet, s’efforcera d’y répondre.

6 rue Anne de Bretagne - 41000 Blois